Un autre scandale vient d’éclater au sein de l’institution militaire. L’ancien patron des « écoutes », à savoir la Direction générale du renseignement technique (DGRT), le service qui gère entre autres la surveillance « des écoutes téléphoniques », le général Tabet sera traduit devant le tribunal militaire de Blida, a-t-on appris de sources sûres. 

Selon nos investigations, ce général risque la prison ferme car il est accusé de faits gravissimes. Il est, effectivement, soupçonné d’avoir fait fuiter des enregistrements téléphoniques retraçant les communications de plusieurs personnalités politiques. Ces enregistrements téléphoniques auraient été, par la suite, remis par le général Tabet à des membres du clan présidentiel avant la démission du Président Bouteflika et son départ du pouvoir.

Le général Tabet est accusé d’avoir espionné des membres de l’Etat-Major de l’ANP au profit de certaines personnalités membres du clan des Bouteflika. Il devra répondre de ces accusations devant les juges du tribunal militaire de Blida.

Signalons enfin que le général Tabet a été limogé hier mercredi de son poste. Il a été officiellement remplacé par le Colonel Smaïn Adjafène qui occupe désormais le poste de Directeur général du renseignement technique.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE