Les travailleurs et employés de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo se révoltent contre les abus de leur direction générale. Algérie Part a obtenu un document exclusif démontrant qu’un préavis de grève a été officiellement déposé par la section syndicale de l’entreprise. Cette grève devra débuter à partir du 28 avril prochain. 

Les employés de l’opérateur Ooredoo ont présenté de nombreuses revendications à leur direction générale. Il s’agit, à titre d’exemple, de la régularisation des salaires d’environ 325 employés n’ayant pas eu leurs augmentations. Les syndicalistes d’Ooredoo réclament également la mise en place du 13e mois et l’instauration d’un bons annuel. Mieux encore, les grévistes vont jusqu’à revendiquer l’ouverture d’une enquête sur tous les marchés attribués par la direction générale d’Ooredoo Algérie de manière non-conforme à la loi algérienne. Il s’agit de plusieurs marchés accordés à des opérateurs privés dont des entreprises appartenant aux familles de nombreux hauts responsables politiques du régime de Bouteflika.

LAISSER UN COMMENTAIRE