Le désormais ex-Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, devra fournir des comptes et des explications à propos de plusieurs dossiers de corruption dans lesquels son nom est directement cité ainsi que son fils Hamza et son beau-frère. 

Selon nos sources, Abdelkader Zoukh sera bientôt convoqué par les enquêteurs de la brigade de Bab Jedid pour qu’il soit entendu sur des affaires de corruption et de dilapidation des deniers publics. A la suite de ces interrogatoires, Zoukh suivra le même chemin que les milliardaires Kouninef, Haddad et Rebrab : il devra être présenté devant le parquet du tribunal d’Abane Ramdane à Sidi M’hamed.

D’après nos sources, Zoukh est impliqué dans la distribution controversée et douteuse de plusieurs assiettes foncières au profit de promoteurs influents et richissimes. Il est également soupçonné d’avoir facilité l’obtention des marchés publics par des oligarques et des groupes privés dans des conditions plus que troublantes moyennant le paiement de pots-de-vin.

Rappelons enfin que le président par intérim Abdelkader Bensalah a opéré, ce lundi 22 avril, un mouvement dans le corps des walis qui touche six wilayas, dont Alger, a annoncé l’ENTV dans le journal de 20 Heures. Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, a été limogé. Il est remplacé par Abdelkhalek Sayouda. Les cinq autres walis nommés sont : Abdelkader Bradai (Laghouat), Lounes Bouzegza (Batna), Mohamed Belkateb (Sétif), Yahia Yahyaten (Boumerdès) et Belarar Harfouche (El Taref).

LAISSER UN COMMENTAIRE