Les événements s’aggravent en Algérie. La justice militaire vient de lancer officiellement un mandat d’arrêt contre l’ancien commandant de la 1ère RM, le général-major Chentouf Habib pour « dissipation et recel d’armes et de munitions de guerre et infraction aux consignes de l’armée ». 

Or, ce dernier ne se trouve plus en Algérie. Il a quitté le pays pour séjourner en France, a-t-on appris de sources sûres. D’après nos informations, le général-major Habib Chentouf n’était plus soumis à une interdiction de quitter le territoire nationale lorsqu’il avait pris un avion à destination de Paris. Or, son départ précipité depuis l’aéroport d’Alger a suscité une énorme polémique car il était soumis à un contrôle judiciaire et la direction centrale de la sécurité de l’Armée a ouvert une enquête pour identifier les conditions dans lesquelles cet ancien puissant haut gradé de l’ANP a pu quitter le pays.

D’après nos sources, Habib Chentouf est accusé dans le même dossier qui inculpe le général-major Saïd Bey, l’ancien commandant de la 2ème région militaire. Algérie Part reviendra sur ce sujet avec de plus amples explications.

LAISSER UN COMMENTAIRE