C’est finalement le Général Wassini Bouazza qui a été nommé au poste de directeur de la Sécurité intérieure (DSI), une direction importante et stratégique des services de renseignement. Pourtant, il y a quelques semaines, ce poste devait être occupé par le colonel El-Ouanes, un jeune haut gradé qui était jusque-là le responsable du centre principal militaire d’investigations (CPMI) de Ben Aknoun.

Ce changement inattendu a été qualifié de « surprenant » par de nombreuses bien introduite au sein des appareils sécuritaires de l’Etat. Le général Wassini Bouazza n’est pas « un enfant de la boite », à savoir un élément des services secrets. Il  était directeur des infrastructures militaires au sein du ministère de la Défense Nationale. Il a été désigné par le secrétaire général du MDN, le général-major Ghriss Abdelhamid. Ceci dit, le général Bouazza compte de nombreux adeptes et soutiens au sein du ministère de la Défense Nationale et du haut commandement de l’ANP. C’est, peut-être, pour ces raisons que la balance se penche en sa faveur.

LAISSER UN COMMENTAIRE