Le 17 Avril 2019, un communiqué du Groupe Benamor a été publié pour dénoncer qu‘’en date du 08/04/2019 une chaine de télévision étrangère a diffusé une émission qui accusait le groupe AMOR BENAMOR, par la voix d’un journaliste algérien, de violations et irrégularités présumées commises via une société installée en Suisse dont l’objet serait de transférer illégalement des devises vers l’étranger.’’

Si le groupe AMOR BENAMOR dément, sans apporter de preuves, catégoriquement toutes les informations présentées dans l’émission Kawalis d’Amel TV sur le montage suisse du groupe Benamor, c’est la suite qui prête à sourire.

En effet se confondant dans ses contradictions, le communiqué du Groupe assure que ‘’la société GENERAL FOOD COMPANY a été créée en Suisse dans le but de commercialiser et distribuer les produits du groupe AMOR BENAMOR en Europe. Toutes ses factures sont réglées en devises’’ avant d’ajouter ‘’Elle n’a vendu ni produits ni équipements du groupe…’’

La société Suisse distribue-t-elle finalement les produits du Groupe Benamor ou pas ?

Enfin le communiqué conclut que le groupe AMOR BENAMOR dont le patriotisme n’a jamais été pris à défaut fera confiance à la justice pour faire la vérité sur les desseins obscurs qui motivent la chaîne de télévision Amel TV, les journalistes qu’elle emploie et la galaxie de nuisibles qui gravite autour.

Pour notre part, nous avons pour simple et rapide réponse, cette photo, qui ne laisse aucun doute, aucune équivoque sur la vertu et la morale de ceux qui s’affichaient publiquement avec un Ministre convoqué par la Justice pour des cas de malversation, sur le chef des hommes d’affaires qui se trouve actuellement en prison et sur ce baron de la drogue qui a importé plus de 700 Kg de cocaïne dans notre pays…

Les résultats de l’enquête sur les relations entretenues dans ce monde, ou la conception de la fibre ‘’patriotique’’ reste très personnelle, n’a pas encore été totalement révélée.

A notre tour de répondre que c’est justement à une vraie Justice, débarrassée du pouvoir de l’argent et du pouvoir des puissants, que nous ferons confiance pour éclairer les sombres desseins qui ont motivé les Benamor à aller créer une société en Suisse et dont les bénéfices échappent au fisc algérien.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE