Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algérie Part, va officiellement déposer plainte contre le milliardaire et l’oligarque algérien Mohamed Laïd Benamor à la suite des menaces que ce dernier vient de proférer dans un communiqué paru sur sa page Facebook. 

Au lieu de fournir des explications à propos des origines de sa fortune et des transactions financières qui ont été effectuées entre son groupe basé en Algérie et l’une de ses entreprises basées à Lausanne en Suisse, le milliardaire Mohamed Laïd Benamor, l’un des plus gros financiers des campagnes électorales d’Abdelaziz Bouteflika et l’un des acteurs clés de l’oligarchie algérienne, a publié un communiqué insultant et attentatoire à la dignité de notre Rédacteur en Chef.

Secoué et bouleversé par les révélations faites par Abdou Semmar sur le plateau de l’émission Kawalis, diffusée sur Amel TV, à propos des dessous louches des affaires du groupe Benamor, l’oligarque algérien a traité notre rédacteur en chef de  « semeur de haine ». Pis encore, Abdou Semmar est réduit à un élément d’une « galaxie de nuisibles qui gravite autour » de la télévision Amel TV. Le même oligarque algérien accuse Abdou Semmar de mener une « campagne de dénigrement » après avoir osé divulguer des documents compromettants dévoilant les avantages financiers obtenus par ce milliardaire, considéré pendant longtemps comme le chouchou des hauts responsables politiques de l’Etat algérien.

Nous soulignons enfin que ce richissime homme d’affaires a été approché à maintes reprises par notre Rédacteur en Chef pour l’inviter à s’expliquer sur les origines des fonds qu’il avait utilisé pour faire des affaires en Suisse. Concernant l’affaire de la Boulangerie industrielle, Abdou Semmar a contacté également via plusieurs intermédiaires le patron de la chambre algérienne du commerce et de l’Industrie (CACI). Mais ce dernier a toujours snobé notre média allant jusqu’à nous faire parvenir des menaces indignes d’un homme qui se cache aujourd’hui derrière des valeurs de patriotisme et d’intégrité. Sur le plateau d’Amel TV, Abdou Semmar a dévoilé des documents vérifiables et confirmés. Nous n’allons jamais céder aux menaces d’un oligarque apeuré par l’indépendance du journalisme et nous lui donnons rendez-vous devant les tribunaux.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE