Hichem Rouibah est un jeune chercheur algérien en socio-économie qui propose une autre approche politique : il défend l’idée de la démocratie directe et de la démocratie participative impliquant davantage les citoyens et donnant -réellement- plus de pouvoir au peuple.
Le jeune chercheur algérien a développé son idée sur le plateau de RT France. Hichem Rouibah considère, en effet, que l’Algérie doit en finir avec la désignation d’en « haut » pour aller vers la désignation d’en « bas » afin de limiter les pouvoirs centralisés. Pour ce faire, il estime que le tirage au sort est une technique adéquate qui a permis à des populations de prospérer comme les Athéniens (source de la démocratie). Il s’appuie aussi sur l’anthropologie des organisations politiques nord-africaines comme les anciens villages kabyles ou la représentation alternative des Touaregs.

Par ailleurs, il considère les élections comme un piège car elles engendrent corruption, réseautage, influence des plus riches (qui veulent protéger leurs intérêts) et mensonge des candidats etc. Un piège qui est largement évitable avec le tirage au sort d’une liste de personnalités compétentes, honnêtes et intègres élaborée par des citoyens.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE