La détention du milliardaire algérien Ali Haddad à la prison d’El-Harrach est arbitraire et illégale. C’est du moins ce que croit savoir maître Khaled Bourayou, l’avocat d’Ali Haddad. Contacté par Algérie Part, ce dernier a fait savoir qu’il animera samedi prochain au siège de Dzaïr TV une conférence de presse pour dénoncer « la procédure viciée » de l’emprisonnement de son client, le patron de l’ETRHB et l’une des plus grosses fortunes du pays. 

« Qui poursuit Ali Haddad en justice ? Le ministère de l’Intérieur ? Est-il en prison à cause de la détention d’un faux passeport ? On ne sait même pas qui a déposé plainte contre Ali Haddad », a confié maître Khaled Bourayou d’après lequel des clans au pouvoir cherchent à jeter en pâture à la vindicte populaire des hommes d’affaires comme Ali Haddad, Tahkout ou les Kouninef. « Qui a actionné toute cette machine judiciaire ? Le patron de l’Armée, Gaïd Salah ? Comment peut-on emprisonner ou interdire à ses citoyens algériens de quitter le territoire national sans un motif juridique explicite ? », s’interroge enfin l’avocat d’Ali Haddad d’après lequel son client est victime d’une cabale judiciaire obéissant à un diktat politique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE