C’est une véritable révélation fracassante qui a été faite par Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algérie Part, sur le plateau de l’émission Kawalis. Le journaliste d’investigation a révélé en exclusivité un document officiel provenant de la direction générale d’une grande entreprise britannique qui raconte comme le patron de l’aéroport d’Alger lui a demandé, via un intermédiaire, un pot-de-vin de plusieurs milliers d’euros, environ 600 mille euros. 

Ce document accablant est signé par la directrice générale de l’entreprise Ultra Electronics Holdings qui est une société britannique servant les secteurs de la défense, de la sécurité, des transports et de l’énergie. Cette société internationale a été victime d’un véritable chantage orchestré par Tahar Allèche, Tahar Allache, le président directeur général de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA) depuis 2006. Un homme puissant protégé par de nombreux dirigeants politiques et hauts responsables du régime. Un cadre dirigeant qui a profité du chantier de la nouvelle aérogare de l’aéroport international d’Alger pour s’enrichir sur le dos des Algériens. Enquête et révélations :

LAISSER UN COMMENTAIRE