Lâche, dégoûtant et ignoble ! Les mots manquent pour qualifier cet acte criminel qui a secoué de nombreux algériens lesquels ont témoigné toute leur solidarité avec Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algérie Part, dont la famille a été menacée et puis lâchement attaquée.

En effet, tout a commencé mardi 9 avril lorsqu’un individu suspect et étrange s’est présenté au niveau des locaux où travaille madame Semmar à Oued Romane dans la banlieue d’Alger. Cet énergumène a proféré clairement des menaces violentes à l’encontre de la famille de notre Rédacteur en chef prétextant une histoire abracadabrantesque portant sur un conflit personnel qui n’a aucun fondement. L’individu a menacé de s’en prendre à la famille d’Abdou Semmar en dévoilant des détails de sa vie privée. La famille de notre Rédacteur en chef n’a pas cédé face à ce chantage scélérat.

Malheureusement, 24 heures plus tard, à savoir le mercredi 10 avril, vers 16 H 10, la petite voiture de la famille d’Abdou Semmar a été attaquée et sciemment incendiée en plein jour devant plusieurs témoins oculaires. La voiture entièrement brûlée a failli provoquer un incendie majeur dans tout le quartier résidentiel où d’autres véhicules étaient stationnés. A quelques minutes près, madame Semmar a failli prendre cette voiture pour récupérer ses enfants âgés d’à peine 8 et 6 ans de leur école. Le pire a été évité de justesse puisque les flammes ont dévoré le véhicule avant que la maman innocente et crédule ne puisse l’utiliser.

Une heure plus tard, la police scientifique s’est déplacée sur les lieux du crime. Madame Semmar a été transférée, par la suite, jusqu’aux locaux du laboratoire central de la police scientifique de Chateau Neuf. Elle quittera ses locaux vers 22 H. Les témoins oculaires auditionnés par la Police ont avoué avoir repéré un individu suspect et portant une capuche qui rôdait autour de la voiture de la famille d’Abdou Semmar. Les policiers ont fini par retrouver un bidon d’essence et un sachet dans les alentours de la voiture brûlée. Les intentions criminelles sont donc évidentes. Et la famille d’Abdou Semmar est réellement en danger. Les autorités algériennes sont appelées à prendre des mesures en toute urgence pour protéger une mère seule et deux enfants innocents.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE