La direction générale des Douanes algériennes a répondu brillamment aux Fake-News propagés par le quotidien Liberté. Ce dernier avait affirmé que l’inspecteur vérificateur du poste frontalier Ramdane Bourenane a été limogé après avoir été à l’origine de l’interpellation du milliardaire controversé d’Ali Haddad. 

Cette information est dénuée de tout fondement. Preuve en est, une cérémonie a été organisée par l’Inspection divisionnaire des douanes de la wilaya d’El-Tarf pour honorer Ramdane Bourenane à la suite de son acte de bravoure qui a empêché la fuite de l’un des oligarques les plus sulfureux de l’histoire de l’Algérie. Bendjelloul Badreddine, directeur des douanes d’El-Tarf, a tenu à faire part de la reconnaissance et la gratitude du corps des douanes envers cet inspecteur, et à saluer cet acte qualifié de bravoure, dans la mesure ou Ali Hadad était quasiment méconnaissable, avec sa casquette, un cache-nez, arrivé à une heure tardive de la nuit et a failli quitter le territoire pour se rendre en Tunisie. Le directeur a précisé aussi que cet inspecteur n’a fait l’objet d’aucune mesure administrative et qu’il poursuit normalement son travail au poste frontalier d’Oum Théboul.

LAISSER UN COMMENTAIRE