C’est une décision inédite ! Près de 600 personnalités ont été soumises à une interdiction de quitter le territoire national en Algérie (ISTN). C’est la liste qui se trouve en ce moment entre les mains des agents des inspecteurs et agents de la police algérienne des frontières, a-t-on appris auprès de plusieurs sources sûres. 

Cette liste englobe de nombreux hommes d’affaires dont plusieurs membres du Forum des Chefs d’Entreprises (FCE), le patronat dirigé depuis 2014 par Ali Haddad, l’homme d’affaires incarcéré en ce moment à la prison d’El-Harrach. Cette liste comprend aussi plusieurs personnalités politiques dont des anciens ministres, certifient nos sources.

Des banquiers, des directeurs de certaines administrations publiques et même certains patrons de presse ont été soumises à l’interdiction de quitter le territoire nationale. Cette mesure radicale demeure jusqu’à maintenant très floue et les autorités judiciaires n’ont pas dévoilé les véritables motivations ayant conduit à la généralisation de l’ISTN. Officieusement, toutes ces personnes sont concernées par des enquêtes préliminaires sur des faits de corruption. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra prochainement sur ce sujet avec de nouvelles révélations.

LAISSER UN COMMENTAIRE