Les révélations fracassantes du rédacteur en chef d’Algérie Part, Abdou Semmar, se poursuivent. Cette fois-ci, sur le plateau de l’émission Kawalis diffusée sur Amel TV, Abdou Semmar a démontré, preuves à l’appui, comment l’actuel Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, s’est maintenu au pouvoir en distribuant des appartements luxueux et des duplex à certains dirigeants algériens dont des hauts gradés de l’Armée algérienne comme le commandant de la Gendarmerie Nationale, le général Ghali Belkecir, ou l’ancien directeur des personnels du ministère de la Défense nationale, le général Mokdad Benziane. 

Et pourtant, en dépit de ses preuves irréfutables et pratiques scandaleuses, Abdelkader Zouukh est resté au pouvoir sans que personne n’ose l’inquiéter. Ce Wali n’a pas bougé de son poste alors qu’il est l’un des piliers du système de corruption du régime Bouteflika. Au moment où la Justice s’acharne contre Ali Haddad et d’autres amis de Saîd Bouteflika, elle n’a même pas bougé le petit doigt pour réclamer des comptes à ce Wali suflureux. Abdou Semmar ne manquera pas de souligner enfin que ce scandale de corruption se retrouve, comme par hasard, entre les mais des juges du tribunal de Bir Mourad Raïs, le même tribunal qui juge actuellement Ali Haddad…

LAISSER UN COMMENTAIRE