Décidément, un rajeunissement des responsables des services de sécurité vient d’être décidé par le haut commandement militaire de l’ANP. Preuve en est, le colonel El-Ouanes, vient d’être nommé à la place du général Boura Rezigue, alias Abdelkader, à la tête de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), l’une des trois têtes pensantes des services secrets algériens rattachés désormais au ministère de la Défense Nationale. 

Le colonel El-Ouanes est âgé à peine de 50 ans. Originaire de Larbaâ Nath Irathen en Kabylie, le colonel El-Ouanes a grandi à « Ruisseau » (El-Annassers). Il était jusque-là le responsable du centre principal militaire d’investigations (CPMI) de Ben Aknoun. Réputé pour être un militaire discipliné, il s’est fortement distingué, selon ses proches, par son travail de terrain et de nombreux sacrifices durant la décennie noire et la lutte contre le terrorisme ainsi que les groupes armés.

Le colonel El-Ouanes est également connu pour être un officier apolitique qui a toujours refusé les obédiences idéologiques et les partis pris. Il a toujours sauvegardé grâce à cette attitude un sens aigu de l’analyse tout en faisant preuve d’un sang-froid impressionnant dans les situations les plus complexes.

LAISSER UN COMMENTAIRE