Des enquêteurs de la gendarmerie nationale ont perquisitionné ce jeudi le siège de la direction générale de Sonatrach, a-t-on appris de sources sûres. Les gendarmes ont récupéré plusieurs dossiers concernant des marchés stratégiques conclus récemment avec des groupes étrangers. 

Selon nos investigations, les gendarmes ont réclamé les dossiers de la direction commerciale de Sonatrach notamment les accords portant sur le processing pétrolier conclus avec le trader VITOL. Il s’agit d’un marché important qui permet à Sonatrach de donner à la société de courtage suisse Vitol une quantité de pétrole brut et en échange le groupe pétrolier algérien obtient des quantités de carburant raffiné.

Par ailleurs, les mêmes enquêteurs ont récupéré des dossiers concernant les ventes de gaz par Sonatrach à des partenaires étrangers et enfin un dossier d’une joint-venture avec le trader suisse GUNVOR, le troisième trader de pétrole brut au monde après Glencore et Vitol. Il s’agit, pourtant, d’un projet qui a avorté car la direction générale de Sonatrach a fait, à la dernière minute, marche arrière en voulant se démarquer de son partenaire impliqué dans des scandales de corruption en Côte-d’Ivoire et au Congo. Algérie Part reviendra prochainement sur ces dossiers avec de nouvelles révélations.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE