Selon nos sources, Ali Haddad a fait l’objet, il y a 48 heures, d’une interdiction de sortie du territoire national (ISTN) émanant des services de la gendarmerie.

Le désormais ex Président du FCE qui ferait l’objet d’une enquête par les services de la Direction Centrale de la Sécurité de l’Armée (DCSA), a eu vent de cette ISTN alors qu’il se trouvait dans la ville de Constantine.

Ali Haddad, nous a-t-on appris, aurait alors décidé de faire appel, moyennant paiement, à un agent officiel pour organiser sa fuite.

Le plan qu’avait mis en place Ali Haddad était de traverser les frontières algériennes au niveau du poste frontière Algéro-tunisienne d’Oum Tboul.

Arrêté, Ali Haddad qui se trouve entre les mains des services de sécurité, devrait être présenté à la justice aujourd’hui pour certainement être incarcéré.

Les événements politiques se précipitent dans un climat social tendu et de nombreuses informations circulent sur les noms de personnalités algériennes frappées d’ISTN.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE