Branle-bas de combat à Alger. L’arrestation surprenante ce jeudi matin du directeur du groupe de médias Echorouk est  restée inexpliquée. Aucune source officielle n’a voulu commenter cette arrestation. 

Mais sur Echorouk News, de graves accusations sont lancées à l’encontre de Saïd Bouteflika. Ce dernier est accusé ouvertement par cette chaîne de télévision d’avoir oeuvré pour interpeller Ali Fodil qui avait déclaré la veille, mercredi, que le « cachet de la Présidence » est subtilisé et volé par le frère d’Abdelaziz Bouteflika, Saïd Bouteflika qui risque de l’utiliser pour décréter des décisions vitales pour l’avenir du pays.

Ces graves accusations et cette arrestation confirment les informations révélées par Algérie Part concernant l’escalade dangereuse constatée dans cette nouvelle guerre de clans qui a éclaté à moins d’un mois de l’achèvement du mandat présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE