Au moment où le régime algérien est en train de faire face à un véritable soulèvement populaire, le général Toufik s’active très discrètement dans les coulisses pour tenter de jouer un rôle important dans cette cruciale période de l’histoire de l’Algérie. 

L’ex-puissant patron du DRS qui était aux commandes de la plus stratégiques institutions du régime algérien pendant plus de 25 ans, s’apprête à rencontrer mardi prochain des diplomates américains et français à Alger, a-t-on appris de sources proches de l’entourage de l’ex-patron des services secrets algériens officiellement mis à la retraite le 13 septembre 2015.

Selon nos sources, cette rencontre va se dérouler à l’École Supérieure d’hôtellerie et de Restauration d’Alger dont les locaux sont situés à Ain Benian. Il s’agit d’un lieu très prisé par le général Toufik où il y rencontre régulièrement des interlocuteurs. Mais cette fois-ci, cette rencontre avec des diplomates étrangers n’est pas anodine. Mieux encore, elle revêt un caractère politique très énigmatique. D’après nos sources, des hauts responsables de l’ambassade américaine à Alger vont s’entretenir avec le général Toufik pour connaître sa véritable position face au mouvement populaire qui ébranle l’Algérie depuis le 22 février dernier. Les diplomates américains veulent également cerner le rôle exacte que peut jouer le général Toufik dans cette conjoncture particulière de l’histoire de l’Algérie.

Par ailleurs, nos sources certifient qu’un émissaire sera dépêché par les autorités françaises depuis Paris pour s’entretenir avec le plus célèbre des généraux algériens. Nous ignorons encore l’identité et fonction de cet « émissaire », mais il sera accompagné par des fonctionnaires de l’ambassade de France à Alger. Les conclusions de cette rencontre que ses organisateurs ont voulu « secrète » pourraient avoir des conséquences notables sur la position américaine et française sur la suite des événements en Algérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE