Des centaines de manifestants se sont rassemblés très tôt ce vendredi matin devant la Grande Poste à Alger-centre pour crier leur colère contre le prolongement du mandat présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika. « Dégagez Tous ! », a été le principal mot d’ordre de ces manifestants qui ont réveillé la capitale Alger pour relancer la contestation populaire contre le régime algérien qui s’entête à rester en place en dépit de la très forte mobilisation populaire en sa défaveur. 

Ce vendredi 22 mars sera le quatrième acte du grand mouvement populaire qui bouleverse toutes les villes du pays depuis le 22 février dernier. Un mouvement qui réclame haut et fort le départ ou la destitution du Président Abdelaziz Bouteflika, malade, affaibli, absent et incapable de diriger le pays. Un mouvement qui revendique également le changement radical du système politique algérien incapable de développer le pays et de produire une bonne gouvernance. Ce vendredi 22 mars, des millions d’Algériens sont attendus dans les rues et la fête promet d’être joyeuse pour dire non et non au statu-quo !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE