Des millions d’Algériens dans la rue. Le mouvement populaire est impressionnant, touchant et émouvant. Des Algériens unis, solidaires et engagés en faveur d’un avenir meilleur. Ces images ont fait le tour du monde et démentent les clichés négatifs qui ont collé pendant des années à l’Algérie. Ceci dit, ce mouvement populaire reste pour le moment sans contenu politique clair et précis. Comment transformer la colère populaire en projet politique ? 

Telle est la question qui a été posée avec acuité par Abdou Semmar lors du plateau de l’Algérie de Demain, l’émission diffusée par Amel TV. Le rédacteur en chef d’Algérie Part explique sur ce plateau les dangers de cet immobilisme politique causé par l’entêtement du régime et l’absence d’un courant politique qui peut diriger ce mouvement populaire. Les dangers concernent, d’abord, le plan économique où l’Algérie est en train de perdre beaucoup d’argent à cause de cette paralysie qui touche tous les secteurs du pays. Le danger est aussi politique puisque le risque d’une anarchie institutionnelle est grand dans la mesure où l’absence de solutions politiques peut plonger le pays dans le « bazar ». Et le danger concerne enfin les Algériens qui risquent de se diviser au fur à mesure qu’aucun projet de société fédérateur n’émerge des rues pour en finir avec la décadence de l’actuelle régime algérien.

LAISSER UN COMMENTAIRE