Mokhtar Reguieg, directeur du protocole à la présidence de la République, l’un des fonctionnaires les plus anciens du sérail algérien, a été écarté de ses fonctions, a-t-on appris de sources sûres. Mokhtar Reguieg a été instruit de ne plus revenir au Palais Présidentiel d’El-Mouradia depuis plus d’une semaine, a-t-on encore appris. 

Cependant, aucun document officiel attestant de son limogeage n’a été encore signé. Le directeur du Protocole de la Présidence figure sur une liste de personnalités ciblées par des enquêtes approfondies sur des affaires de corruption. Ces personnalités sont suspectées d’utiliser leurs fonctions au sein de la Présidence pour « faire des affaires » et « empocher des commissions ». Ces pratiques scandaleuses ont suscité l’indignation générale au Palais Présidentiel qui veut faire sa mue au moment où les rues de toutes les villes du pays s’embrasent pour réclamer le changement et le départ d’Abdelaziz Bouteflika.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE