Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a déclaré mardi que la Russie était préoccupée par les manifestations en Algérie, mettant en garde contre « des tentatives en cours pour déstabiliser la situation dans ce pays », rapporte l’agence Reuters.

Cité par plusieurs agences de presse mondiales, Lavrov a fait ces commentaires avant de s’entretenir à Moscou avec le vice-Premier ministre algérien, Ramtane Lamamra.

Rappelons-le, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika est la cible depuis près d’un mois d’une contestation inédite depuis qu’il est au pouvoir.  Le président algérien a renoncé le 11 mars à briguer un cinquième mandat et a repoussé la présidentielle prévue le 18 avril jusqu’à la fin de la Conférence nationale, dont la date n’est pas fixée.

Hier, il a confirmé dans un message lundi 18 mars qu’il prolongerait son quatrième mandat au-delà de son terme constitutionnel, le 28 avril, jusqu’à un nouveau scrutin organisé à l’issue d’un processus de révision constitutionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE