Aboudjerra Soltani, l’ancien président du MSP, l’une des figures les plus importantes du mouvement islamiste en Algérie, a proposé une feuille de route pour sortir l’Algérie de ses blocages actuels depuis l’avènement d’une énorme mobilisation populaire contre le maintien de Bouteflika au pouvoir. 

Sur le plateau de l’émission « l’Algérie de Demain » diffusée sur Amel TV avec la participation d’Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algérie Part, l’ancien premier responsable du MSP et ancien Ministre d’Etat entre 2005 et 2009, a proposé ainsi de remettre le pouvoir le soir du 28 avril prochain au Président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah. Celui-là aura pour unique mission d’organiser des élections présidentielles sur une période de 90 jours. Des élections qui couronneront enfin un nouveau Président élu démocratiquement par les Algériens.

Mais pour ce faire, Aboudjerra Soltani préconise d’amender la loi électorale et de créer avant l’achèvement du mandat présidentiel de Bouteflika une commission indépendante chargée d’organiser les futures élections présidentielles. Sans cette nouvelle réorganisation politique, les futures élections présidentielles ne seront pas transparentes et n’apporteront pas de solutions pérennes à la colère du mouvement populaire qui organisent d’immenses marches et manifestations dans toutes les rues du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE