Le diplomate algérien et ancien ministre des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi, a souligné lundi à Alger l' »urgence d’amorcer le dialogue organisé pour sortir du blocage », soutenant que la revendication du changement prônée par la population est « légitime, compréhensible et attendue ».

Intervenant sur les ondes de la chaine III de la Radio nationale, M. Brahimi a relevé que le dialogue était « indispensable et urgent », admettant un « blocage » de la situation, avant de préciser que la revendication du changement est « parfaitement légitime, compréhensible et attendue ».

Il a ajouté néanmoins que le changement « ne se fait pas tout seul », mais la deuxième République incarnant ce changement  »est aspiration légitime », qui passe par un programme « complexe et compliqué » et « un premier pas d’une importance capitale » qui ne doit pas se faire dans « le désordre ».

Il a appelé, dans ce sillage, à un dialogue « organisé et structuré » en entament les discussions, précisant que voix de « la rue a été entendue » (par le pouvoir) et « il faut mettre au point ce qui a été décidé ».

Source : APS 

LAISSER UN COMMENTAIRE