Depuis Rome en Italie où il a rencontré le président du Conseil des ministres italiens, Giuseppe Conte, Ramtane Lamamra, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères s’est engagé à ce que « l’Etat algérien accompagne tout naturellement ce moment important de l’histoire de notre pays à travers les initiatives que chacun connait, à travers une grande écoute à l’égard de la jeunesse algérienne, qui exprime dans son style à elle et avec beaucoup de détermination et conviction, des aspirations, des exigences démocratiques, économiques et sociales ».

« L’Etat algérien indique la voie du rassemblement de nos forces et la voie de la concertation, afin de bâtir, ensemble, la deuxième république que nous souhaitons tous réaliser comme cadre constitutionnel d’un nouveau système où la dignité de l’Algérienne et de l’Algérien sera pleinement respecté en toute circonstance », a-t-il encore soutenu.

Pour Lamamra, cette dignité implique que « les aspirations soient satisfaites, que la jeunesse puisse voir ses exigences faire l’objet d’une mobilisation accrue de l’Etat algérien en termes de responsabilisation de cette jeunesse, de participation à la prise de décision, les jeunes devant être des artisans et des bénéficiaires essentiels de notre effort de développement comme de la vie politique de la nation ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE