Pour Lakhdar Brahimi, les revendications du peuple pour la non candidature du Président Bouteflika à un cinquième mandat et l’instauration d’une nouvelle République sont « justifiées ».

Dans un entretien accordé à la Télévision nationale, Lakhdar Brahimi a salué « la maturité le sens de responsabilité la jeunesse participant aux marches pacifiques, qui ont ébahi le monde entier, pour revendiquer « des réformes politiques » et « un changement radical ».

Exprimant des appréhensions quant à des risques « potentiels » de dérapage, Lakhdar Brahimi, a estimé que « les manifestions permettent d’attirer l’attention mais ne règlent pas les problèmes ». Rappelant que « l’Algérie a connu, depuis son indépendance, des moments charnières qu’elle a su, parfois, mettre a profit et d’autres non », il s’est dit confiant que « cette fois-ci elle parviendra à aller vers une deuxième République ».

Affirmant que l’Algérie avait des « expériences » à même de lui permettre de passer « ce virage dangereux », il relevé enfin les réactions « favorables » de la communauté internationale quant aux développements politiques en Algérie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE