Le controversé intellectuel et lobbyiste français Bernard-Henri Levy (BHL) n’a pas manqué l’occasion de s’exprimer sur la crise politique qui secoue en ce moment l’Algérie. 

« Bouteflika ne fera donc pas un 5ème mandat. La Révolution est au milieu du gué. Mais, au moins, cette indécente comédie, façon gérontocratie soviétique, ou patriarche à son automne, va cesser. Un avenir est possible – et plus cette invivable pétrification du pouvoir en Algérie », a écrit ainsi BHL sur Twitter.

BHL, l’homme qui a joué un rôle important dans l’intervention française en Libye pour dégommer Khadhafi entre mars et octobre 2011, a publié encore un nouveau commentaire sur Twitter où il dit : « l’Algérie passera-t-elle l’Automne du Patriarche de (Garcia Marquez) à l’Été à Tipasa (Camus) ? Tout dépendra de la mobilisation des Algériens. Mais aussi de ces redoutables Services Secrets, synonyme de l’Etat algérien et qui n’ont pas encore dit, j’imagine, leur dernier mot »

Soulignons enfin que Bernard-Henri Levy n’a pas été le seul à réagir au renoncement d’Abdelaziz Bouteflika à un 5ème mandat. L’économiste Jacques Attali a, quant à lui, adopté un ton plutôt sarcastique sur Twitter. « Renoncer à un cinquième mandat en prolongeant le quatrième. Il fallait y penser », a-t-il écrit.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE