Message non délivré », « fenêtre impossible à ouvrir » ou encore « publication non disponible », de nombreux internautes algériens n’arrivent plus à commenter ni à publier sur Facebook, le premier réseau social, leur réseau préféré et sur lequel ils mobilisent leurs compatriotes pour organiser des manifestations dans les rues contre le régime en place. Plusieurs pages Facebook qui couvrent de manière régulière les événements et les manifestations contre le 5e mandat ou le régime algérien ont rencontré d’énorme de difficultés pour publier leurs contenus. Certains pages auraient été fermées à la suite d’une immense campagne de signalement.

Justement, ces interruptions et difficultés techniques ont été interprétées par les internautes algériens comme étant une opération de censure déployée par les autorités algériennes. Or, il s’avère que ces informations sont totalement fausses et infondées. Et pour cause,  les réseaux sociaux restaient inaccessibles mercredi dans l’après-midi partout dans le monde.

Le site Downdetector – qui, comme son nom l’indique, recense les dysfonctionnements en temps réel sur Internet – a montré que la panne qui touche Facebook et Instagram est bel et bien mondiale. Les côtes Est et Ouest américaines, l’Europe, mais aussi, dans une moindre mesure, l’Amérique du Sud et certains pays asiatiques, sont impactés. L’Algérie a donc figuré sur la liste de ces pays touchés par les conséquences de cette panne mondiale.

 Toujours selon Downdetector, les difficultés concernent l’étape de connexion au site, ou de chargement du fil d’actualité mais un tiers d’entre eux n’avait aucun accès au site ! Comme précisé par un communiqué public de Facebook, cette panne concerne aussi Facebook Messenger et WhatsApp, propriété du géant.

LAISSER UN COMMENTAIRE