Les futures élections présidentielles ne seront pas organisées avant avril 2020, ont confié à Algérie Part des sources proches du Palais présidentiel d’El-Mouradia. Il faudra attendre les conclusions des consultations organisées par l’instance dirigeante chargée de l’organisation du conférence nationale du changement, soulignent nos sources. 

La date des prochaines élections présidentielles dépend donc du travail et résultats des consultations menées par le comité des sages en charge de l’organisation de cette conférence nationale inclusive, pour reprendre la terminologie employée par la dernière lettre d’Abdelaziz Bouteflika. Par ailleurs, il reste encore la question du référendum sur la nouvelle Constitution que devra proposer aux Algériens cette conférence nationale du changement. Ce référendum pourrait être organisé au mois de janvier ou février 2020. Mais pour l’heure, rien n’est encore clair et aucun agenda n’a été officiellement fixé.

En revanche, nos sources assurent que Nourredine Bedoui ne restera pas longtemps Premier-ministre. D’ici la fin de l’année 2019, un autre remaniement ministériel est prévu pour renforcer encore davantage « la transition démocratique et pacifique exigée par les manifestants algériens », rassurent enfin nos sources.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE