Il faut prendre en urgence des décisions capitales et importantes pour désamorcer la crise qui est en train de paralyser toute l’Algérie. Sur le plateau de l’émission spéciale consacrée aux élections présidentielles, Abdou Semmar a formulé des propositions concrètes : limogeage de l’actuel gouvernement et son remplacement par un gouvernement de technocrates compétents et indépendants de toutes les obédiences politiques. Entamer un dialogue large avec les élites qui peuvent jouer le rôle de l’intermédiaire avec la rue. 

Par ailleurs, juge Abdou Semmar, il est urgent de trancher sur la question des élections présidentielles : étudier sérieusement leur report ou leur maintien suivant des conditions claires et précises. Hichem Aboud a partagé cette lecture et insiste lui-aussi sur l’urgence de « sacrifier » des corrompus et des symboles de l’échec de la gouvernance en Algérie. « Pour calmer la rue, il faut donner des exemples et des gages », a-t-il prévenu en insistant  sur l’importance de rendre à « l’Etat sa valeur, sa souveraineté ».

L’autre sujet du jour fut les dangers d’une transition politique dirigée et imposée par l’agenda de l’institution militaire. Une situation qui pourrait mener l’Algérie directement vers le même scénario qui s’est produit en Egypte. Débat, analyses et commentaires sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE