Alice Schwarzer, journaliste allemande et activiste des droits des femmes, a choisi l’Algérie comme pays de cœur. Dans son livre « Ma famille algérienne » (Éd. de l’Observatoire), elle dresse un portrait de ce pays à travers trois générations de femmes et d’hommes. Des personnages touchants et riches par leurs regards, leurs expériences et leurs contradictions.

Dans cette interview accordée à France 24, Alice Schwarzer a délivré un message clair et précis aux Algériens : « je dis aux Algériens bon courage et faites attention à la manipulation et à la récupération de la révolte par les forces intégristes et d’autres qui ne veulent pas la République, qui ne veulent pas une plus grande justice économique et sociale ! »

L’auteure de Ma famille algérienne, qui considère l’Algérie comme son pays de cœur, a relevé également que les Algériens « en ont marre d’avoir peur de provoquer le chaos et de donner l’occasion aux islamistes dès qu’ils bougent ». « Ils se disent tant pis, on y va, il faut que ça change !» a-t-elle affirmé, en confiant qu’elle s’attendait «à une révolte contre les élections». «La réaction de la jeunesse algérienne était quelque peu surprenante parce qu’on sentait ces dernières années une forte résignation. Et là, l’Algérie se réveille », a-t-elle expliqué enfin, tout en mettant en avant le fait que les « manifestations en Algérie sont très familiales ».

LAISSER UN COMMENTAIRE