Je vous ai comprit ! Reb Edzaïr (le Général Toufik) doit sortir du bois ! Il doit parler et montrer sa figure !

Les officiers du DRS cachés et protégés à Paris doivent allez au tribunal international de La Haye ! Les Hicham Abboub, Mohamed Lyes Rahmani, Sifaoui, Meziane Cherif…. Nezzar…et leur parrain, Toufik et son associé Rebrab.

Tous les agents de service qui rodent autour, comme Barakat, El Mouatana… ont tous un fil à la patte ! Assoul, Bouchachi.. Boukrouh… Bouteflika n’a pas tué: Matoub, Boudiaf, les 127 morts de Kabylie… les moines de Tibhirine….les 250 000 morts…  Ce n’est pas Bouteflika ! L’erreur de Bouteflika et d’être nationaliste et ne pas extrader ces sanguinaires au tribunal international…

Nous déposons une plainte à Paris contre toutes les cellules dormantes du DRS de Reb Dzair pour cet appel au meurtre. Celui qui veut semer le trouble, le désarroi et la peur n’est pas pas encore né !

Cet officier du DRS caché à Paris veut l’anarchie en Algérie, c’est le seul moyen de revenir et replacer son maître le général Toufik le sanguinaire. Des traîtres comme, Anis lyes Rahmani, Hicham ABBOUB et d’autres sont à pied d’œuvre pour pousser l’Algérie dans l’inconnu. Ils ont tous créé des chaines TV sur le web….Ils occupent les médias français…comme c’est le cas de Siffaoui…

Je ne partage rien avec eux !

Ceux la même qui se réjouissent de la contestation !
Ces gens protégés par la France parfois par des gardes corps policiers… Doivent se retrouvés à La Haye devant le tribunal international ! avec leurs parrains Reb Dzaïr, Nezzaz …

La mort de Matoub, Boudiaf, les 127 morts de Kabylie… les moines de Tibhirine….les 250 000 morts… C’e n’est pas Bouteflika ! L’erreur de Bouteflika et d’être nationaliste et ne pas extrader ces sanguinaires…

Ces gens sont contre l’Algérie, contre Tamazight, contre le peuple et les civiles pour lesquels ils ont fait la guerre. Pour notre part, nous appelons à la raison.
Nous sommes contre le système, contre la corruption, les inégalités….Contre Ouyahia, Amar Ghoul…

La proposition de Bouteflika qui a cassé leur système (celui de Reb Dzair) où ils seront exclus ne les intéressent pas !

Ils veules l’anarchie pour revenir et sacrifier le peuple algérien. Les insultes sur la toile parviennent de ces gens bien préparés pour imposer leur opinion… Les Rachid Neggaz, Amir Dz….font partie du puzzle…

Les avocats…99% sont corrompus ! Mokrane Ait larbi ou Bouchachi … ne sont que des relais pour infiltrer le FFS et le RCD … Ils ont étés soit placés au sénat ou à l’APN …
Le changement oui, il est inéluctable, mais faisons attention !

Faisons le dans le calme et la sérénité.
Je m’adresse aux jeunes de ma Kabylie natale que je vois très mobilisée en France comme au pays de ne pas accepter certains slogans islamistes d’abord et de ne pas céder aux sifflets de Toufik ! On n’est des moutons !

Nous étions le bastion de la résistance et personne ne pourra venir nous donner des leçons de luttes et de patriotismes.

Pour la tenue de l’élection et la conférence nationale sans exclusion. Oui pour un gouvernement de compétences nationales.

Sommes nous capables d’opérer ce changement sans calculs comme ce fut le cas en 1962? Je ne pense pas qu’il ait un consensus parmi les contestataires, Moi, je propose à ce que Said Sadi soit désigné pour conduire un gouvernement de transition, c’est le meilleur.
Je n’oublie pas Ferhat M’Henni pour lequel je demanderai de participer à la conférence et de mener à bien une régionalisation constructive pour renforcer le pays pour lequel son père a donné sa vie.

Voila pourquoi je soutiens encore Bouteflika et je suis convaincu que c’est le meilleur chemin pour aboutir sans heurts à instaurer un État civil et une 2e république.

Je demande à ceux qui utilisent l’invective et l’insulte d’arrêter svp.
Je vais mourir avec mes idées, personne ne pourra me dévier de mon engagement.
La voie de la paix ! l’histoire nous jugera. Pour ma part je suis honnête avec moi même.
Laissez ce beau pays et ce peuple respirer ! Je suis révolté !
Vive l’Algérie.

Par Omar AIT MOKHTAR 

LAISSER UN COMMENTAIRE