Soutien des policiers, intervention des pompiers et même une candidature de Manuel Valls : la mobilisation des Algériens contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle est propice aux intox en ligne et aux rumeurs les plus affolantes. Le média français «20 Minutes» a trié le vrai du faux. Nous vous proposons de lire ce décryptage pour ne pas tomber dans le piège de la manipulation. 

 

Depuis le 16 février, les Algériens descendent nombreux dans la rue pour protester contre une cinquième candidature du président sortant, Abdelaziz Bouteflika. Une mobilisation qui s’exprime également sur Internet. Une situation dont profitent certains internautes pour diffuser des intox. 20 Minutes trie le vrai du faux.

  • Des policiers ont-ils déposé leurs armes en soutien aux manifestants ?

Des policiers auraient-ils déposé leur casque et leurs armes ? C’est ce qu’affirme un internaute, deux photos à l’appui, dans un tweet posté le 3 mars et retweeté par un compte français.

Mohamed KONE@oulmahomet

#Algérie: les Forces de l’ordre déposant leur casques et armes prônant une manifestation pacifique .

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

La première photo, à gauche, montre des policiers anti-émeute thaïlandais : les casques, les gilets pare-balles et l’uniforme sont ceux de la police de ce pays. La photo date au moins de 2013.

La seconde photo montre des policiers à Oran, la deuxième ville d’Algérie, devant la wilaya, la préfecture. Elle a été diffusée le 1er mars sur plusieurs  pages Facebook, où elle a accumulé plus de 11.000 partages. Ce jour-là, des habitants manifestent contre la candidature de Bouteflika. C’est la deuxième manifestation dans la ville, après celle du 22 février. Nous avons contacté la page qui a diffusé la photo en premier, sans retour.

Un témoin confirme à 20 Minutes que des policiers étaient bien présents ce jour-là à Oran : « Chaque semaine, les manifestants vont devant la wilaya, détaille Ali Mehaoudi, qui a photographié la manifestation. Le 1er mars, il y avait pratiquement le triple (de participants) par rapport à la manifestation du 22 février. Les personnes étaient vraiment pacifiques. En tant que peuple, on tient à ce que ça le reste. » Les policiers conservent eux « une attitude complètement neutre » pendant les manifestations. « J’ai vu des petites filles donner des fleurs aux policiers et les policiers les ont acceptées », ajoute Ali Mehaoudi.

  • Oui, ce certificat médical a bien été écrit par un médecin, mais il n’empêche pas Bouteflika de se présenter

Abdelaziz Bouteflika déclaré inapte à être président ? C’est le contenu d’un certificat médical qui a été partagé sur les réseaux sociaux et sur des sites algériens. Signé du professeur Hocine Bouraoui et daté du 3 mars, ce certificat établit que « l’état de santé » du président sortant « ne permet pas l’exercice des hautes fonctions inhérentes à la magistrature suprême. » Le médecin précise « être disposé à examiner et expertiser monsieur Bouteflika Abdelaziz ».

myriamK@myriamkendsi

Le certificat médical # non au 5eme mandat

Le neurologue confirme à 20 Minutes être l’auteur de ce document. « J’ai fait mon devoir de citoyen, de médecin assermenté », explique-t-il. Si ce certificat a rencontré un écho, c’est sûrement parce que la loi organique algérienne oblige tous les candidats à la présidence à présenter un certificat médical. Toutefois, ce document n’empêche pas Abdelaziz Bouteflika de se représenter. Le candidat est libre de présenter un autre certificat médical. La candidature du président sortant a été déposée dimanche par son directeur de campagne, mais le certificat médical qui accompagnait cette candidature n’a pas été diffusé. Selon La Tribune de Genève, le président est « sous menace vitale permanente ».

Tribune de Genève

@tdgch

nécessite des soins constants. Affaibli, souffrant de problème neurologiques et respiratoires, le président algérien est «sous menace vitale permanente», selon nos informations. https://www.tdg.ch/monde/afrique/bouteflika-necessite-soins-constants-revelations/story/23175743 

Bouteflika nécessite des soins constants. Révélations

Affaibli, souffrant de problème neurologiques et respiratoires, le président algérien est «sous menace vitale permanente», selon nos informations.

  • Non, des pompiers d’Alger n’ont pas remis une famille dans un appartement en feu

Le tweet est à peine croyable et pourtant il a été retweeté plus de 2.000 fois en moins de 24 heures. Le 5 mars, un internaute poste une vidéo montrant des hommes montant des enfants vers un appartement en feu. Les hommes sont présentés comme des « pompiers blancs » à Alger, qui auraient décidé de remonter une famille « d’origine guinéenne » dans l’appartement.

Les images dans cette vidéo ont été inversées.
Les images dans cette vidéo ont été inversées. – Capture d’écran Facebook

Il s’agit d’une intox : la vidéo a été montée à l’envers. Le montage a été diffusé sur Twitter le 1er mars.

Vidéo intégrée

La vidéo originale montre une famille sauvée des flammes à Houston, au Texas.

  • Non, Manuel Valls n’a pas annoncé sa candidature à la présidentielle algérienne

Plus de 50.000 interactions sur Facebook, dont 5.000 partages, pour un faux article qui annonce que l’ancien premier ministre va annoncer sa candidature à l’élection présidentielle algérienne. Une page Facebook qui a partagé le canular avait pourtant pris la précaution de préciser qu’il s’agit d’humour.

Cette fausse nouvelle a été inventée par les rédacteurs de ICI l’info, un site dont le slogan est « toute l’infaux en continu ». Tout un programme.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse [email protected]

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

LAISSER UN COMMENTAIRE