L’Union nationale des ordres des avocats (Unoa) a fait ce mercredi des propositions concrètes pour sortir de la crise actuelle qui paralyse le pays. Les représentants des avocats algériens ont demandé le « report » de l’élection présidentielle ainsi que la mise en place d’un gouvernement de transition. 

Ce gouvernement sera « neutre et consensuel » avec les « pleines prérogatives pour organiser des élections présidentielles transparentes dans un cadre apaisé », ont expliqué les représentants des avocats algériens.

Dans sa plateforme proposée au Conseil Constitutionnel, l’UNOA appelle au respect de la Constitution et lance un appel au président du Conseil constitutionnel à l’effet d’invalider la candidature du chef de l’État sortant en raison « des vices formes ayant caractérisé » le dépôt de sa candidature mais surtout à « cause de son état de santé qui annule de fait un cinquième mandat à la tête du pays. »

La candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un 5e mandat successif est « anti-constitutionnel », estime l »UNOA car « cette candidature contredit l’article 102 de la Constitution ainsi que l’article 28 du règlement intérieur du Conseil constitutionnel qui stipule expressément que le candidat est tenu de présenter lui-même son dossier de candidature devant Conseil », a expliqué enfin la même organisation.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE