Ce mardi matin, des milliers d’étudiants, d’enseignants universitaires, de lycéens et même des collégiens sont sortis dans les rues pour manifester contre le 5e mandat. Ces manifestations ont été organisées dans de nombreuses villes à travers le pays. De la capitale Alger jusqu’à M’sila, Bouira ou Béjaïa ainsi que Mascara. 

La mobilisation populaire a battu une nouvelle fois son plein. Et ces marches démontrent que la rue est toujours enragée et ne veut pas décolérer. Certaines de ces marches ont été organisées dans l’enceinte universitaire à l’image des étudiants et des enseignants de l’USTHB Bab Ezzouar, la plus grande université du pays. La contribution des étudiants et des universitaires à la mobilisation contre le 5e mandat est devenue plus jamais précieuse. Elle permet de donner un véritable sens politique à cette mobilisation que les dirigeants veulent réduire à l’expression d’un simple malaise populaire.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE