La lettre adressée aux algériens par Abdelaziz Bouteflika est-elle convaincante ? Non, loin s’en faut. C’est du moins ce que considère Abdou Semmar sur le plateau de l’émission spéciale consacrée aux élections présidentielles. Pour le rédacteur en chef d’Algérie Part ne répond pas aux aspirations des Algériens car elle ne donne aucun gage de changement. Au lieu de limoger le gouvernement, juger des hauts responsables corrompus et impopulaires, sanctionner les ministres incompétents, procéder à une véritable démonstration de force, le Palais d’El-Mouradia s’est contenté de simples promesses formulées dans une lettre. Un procédé maladroit qui confirme une nouvelle fois que le Président est absent et incapable de parler aux Algériens. Les lettres présidentiels renvoient toujours au vide politique qui mine l’Algérie. Mais Hichem Aboud ne partage pas la lecture d’Abdou Semmar et estime que cette lettre contient une véritable issue à la crise qui paralyse le pays. Débat, analyse et commentaire sur :  

LAISSER UN COMMENTAIRE