« Ne manifestez pas la nuit, c’est un véritable danger et les débordements qui peuvent se produire feront le bonheur du régime ». C’est avec ces mots que l’avocat et activiste Abdelghani Badi, porte-parole du mouvement Mouwatana, a tenté de sensibiliser les manifestants algériens contre le 5e mandat à propos des risques non-maîtrisables de ces manifestations nocturnes spontanées qui ont commencé depuis plusieurs heures dans de nombreuses à travers le pays.  

Ces manifestations sont en train de prendre une dimension grandiose et certains observateurs craignent des dérapages sécuritaires et les infiltrations des casseurs ou délinquants. La situation est donc tendue dans plusieurs villes à travers le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE