Au moment où la polémique bat son plein au sujet de la présence physique d’Abdelaziz Bouteflika au Conseil Constitutionnel pour déposer son dossier de candidature, cette institution qui siège à Ben Aknoun a délivré ce dimanche un document qui fait d’ores et déjà couler beaucoup d’encre. Ce document indique clairement que le dossier de candidature d’Ali Ghediri a été remis au Conseil Constitutionnel par son propre représentant Mokrane Ait Larbi, à savoir son directeur de campagne. 

Comme le montre le document que nous reproduisons sur notre site, c’est le nom de Mokrane Ait Larbi qui figure sur le  récépissé délivré par le Conseil Constitutionnel. Cela signifie donc que Abdelghani Zalane, fraîchement désigné directeur de campagne du chef de l’État, pourrait se déplacer muni d’une procuration au siège du Conseil constitutionnel pour déposer la candidature d’Abdelaziz Bouteflika.

Cette option n’est pas interdite par la loi algérienne. Mais elle risque de susciter une énorme polémique au sujet de la capacité réelle d’Abdelaziz Bouteflika à diriger le pays. Une polémique qui va aggraver la colère populaire en Algérie. Rappelons enfin que la date limite du dépôt au Conseil constitutionnel des candidatures pour les prochaines élections présidentielles du 18 avril est arrivée. Tout candidat potentiel a jusqu’à ce dimanche 3 mars à minuit pour déposer son dossier de candidature au siège du Conseil, à Ben Aknoun.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE