« Si les députés algériens ont une once d’honneur, qu’ils démissionnent tous maintenant ! C’est avec ces mots que le rédacteur en chef, Abdou Semmar, a interpellé tous les parlementaires algériens sur le plateau de l’émission spéciale consacrée aux élections présidentielles du 18 avril prochain. Abdou Semmar estime que le peuple a parlé puisqu’il manifeste massivement pour la deuxième fois consécutive dans les rues de toutes les villes du pays. 

Et puisque les députés sont censés être les représentants légitimes du peuple, leur place est donc aux côtés des Algériens… das la rue. S’ils présentent leur démission collective, ils pourront mettre le régime devant le fait accompli et l’inciter ainsi à accepter les changements voulus et exigés par les Algériens. Ce geste politique fort redonnera de la confiance aux Algériens et les députés pourront enfin jouer leur rôle d’intermédiaires entre la population en colère et le système politique contesté. Débat, commentaires et analyses sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE