Force est de constater, malheureusement, que des casseurs et provocateurs ont tenté de gâcher la fin de ces manifestations pacifiques organisées dans les rues de la capitale Alger. Les forces de sécurité ont intervenu rapidement pour disperser ces petits groupes de voyous qui ont voulu en découdre avec des policiers en tenue. 

Selon des sources oculaires, les affrontements ont commencé lorsque des groupes de jeunes ont voulu défier le dispositif sécuritaire déployé au niveau de la route qui mène vers le Palais Présidentiel d’El-Mouradia. Des blessés ont été déplorés, mais les dégâts matériels ne sont pas importants. Ailleurs, dans d’autres parties de la capitale Alger, des affrontements sporadiques ont également éclaté entre des jeunes individus non-identifiés et des forces de police comme c’était le cas au niveau de la Place du 1er Mai où plusieurs personnes ont jeté des pierres et projectiles sur les policiers.

Sur sa page Facebook, le journaliste et militant Fodil Boumala a expliqué que les personnes à l’origine de ces affrontements n’ont absolument aucune relation avec les manifestants qui ont marché pacifiquement pendant plus de 4 heures dans les rues d’Alger. « Après 18 H, des jeunes inconnus se sont dirigés vers le siège de l’ENTV et de la Radio Publique et le siège de la Présidence de la République. Et ces groupes de jeunes n’ont aucun lien avec le reste des manifestants », a certifié Fodil Boumala qui a assisté à toutes les étapes de cette marche populaire dans les rues d’Alger.

« Le peuple est resté pacifique et ces infiltrés ont été dépêchés par des officines occultes qui veulent fabriquer des affrontements entre la population et les manifestants », a dénoncé enfin l’ancienne célébrité de l’ENTV.

LAISSER UN COMMENTAIRE