Des milliers d’étudiants sont sortis manifester ce mardi contre le 5e mandat brigué par Abdelaziz Bouteflika. A Alger, Oran, Skikda, Béjaïa, Bouira, Sétif, Constantine et dans d’autres grandes villes du pays, les étudiants ont quitté les bancs des universités pour organiser des marches pacifiques contre le 5e mandat tout en scandant des slogans hostiles à toute l’élite dirigeante du pays. 

Malheureusement, seuls quelques affrontements ont éclaté à Alger-centre devant la célèbre Fac Centrale. Des policiers ont dispersé par la force une centaine d’étudiants qui ont voulu marcher sur la rue Didouche Mourad. Les escarmouches n’ont pas duré longtemps et n’ont pas fait de blessés graves, nous apprennent des sources oculaires selon lesquelles les forces de sécurité ont tenté d’empêcher que les étudiants se retrouvent au niveau d’Alger-centre pour organiser une nouvelle grande marche qui pourrait drainer de nombreux citoyens lambda.

 

Ailleurs, dans les autres villes du pays, les manifestations des étudiants se sont déroulées dans le calme et aucun débordement majeur n’a été déploré. Au contraire, un énorme élan de civisme a été observé comme à Sidi Bel Abbés où les étudiants ont nettoyé scrupuleusement la Place Publique à la fin de leur manifestation contre le 5e mandat. Ces belles images démontrent que cette mobilisation populaire est le reflet d’un émouvant éveil de conscience en Algérie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE