Après les rues, les universités ! Des centaines d’étudiants ont commencé à manifester ce mardi dans l’enceinte universitaire contre le 5e mandat brigué par Abdelaziz Bouteflika. A Alger, c’est à l’université de Dely Ibrahim que des centaines d’étudiants se sont rassemblés pour crier : « 20 ans, Barakat ! »

« République pas une monarchie ! », ont scandé encore ces étudiants qui ont bloqué les accès à l’université pour manifester leur colère et leur exaspération. Depuis le début de cette matinée, les étudiants de l’université de Dely Ibrahim entonnent des chants politiques et appellent à renforcer la mobilisation contre la « continuité » voulue et défendue par les partisans du 5e mandat.

A M’sila, une marche estudiantine a été également organisée au sein même de l’enceinte de l’université. Ces actions de protestations précédent les manifestations qui sont prévues le vendredi prochain. Les appels pour organiser des marches populaires le vendredi 1 mars ne cessent pas de se multiplier sur les réseaux sociaux. Ces manifestations commencent à prendre une ampleur considérable et risquent de modifier le paysage politique algérien dans les prochains jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE