Une infâme campagne de désinformation vient d’être lancée par plusieurs médias sociaux et pages Facebook à l’encontre du rédacteur en chef d’Algérie Part, Abdou Semmar. Des cercles malintentionnés ont manipulé outrageusement les propos d’Abdou Semmar en les sortant de leurs contextes pour leur donner volontairement une connotation péjorative. 

Cette manipulation concerne un passage précis de l’émission consacrée aux élections présidentielles, une émission diffusée chaque soir à 20 H 30 sur Amel TV. Cette émission se propose d’être un espace d’échange et de débats contradictoires. Sans parti pris ni obédience à un quelconque groupe. Seuls priment à nos yeux les faits et leur analyse impartiale.

En réponse à une question précise concernant les arguments que l’opposition algérienne utilise régulièrement contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat successif, Abdou Semmar a fourni des explications factuelles pour indiquer que cette focalisation permanente sur l’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika a fini par le servir puisque elle le déresponsabilise sur toute la ligne concernant la mauvaise gouvernance qui prévaut en Algérie.
Et cette erreur stratégique ne fait que renforcer le régime en place en Algérie, a décrypté Abdou Semmar dans un souci de pédagogie pour éclairer la lanterne d’une opinion publique qui peine à comprendre le fonctionnement machiavélique du régime algérien.

Malheureusement, des pages Facebook malveillantes ont détourné ces propos en les dé-contextualisant pour coller à Abdou Semmar l’étiquette d’un journaliste qui soutient le 5e mandat ! Un procédé qui relève de la malhonnêteté intellectuelle. Que les choses soient claires ! Abdou Semmar n’a jamais soutenu le 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Il n’a jamais prononcé la moindre parole ou déclaration qui va dans ce sens. Algérie Part est un média neutre qui fait dans l’information et l’investigation. Il s’interdit toute partialité et refuse de prendre parti au cours de ces élections présidentielles qui déchaînent les passions. En tant que rédacteur en chef d’Algérie Part, Abdou Semmar ne cautionnera jamais la « continuité » voulue par les partisans du régime ou la reconduction d’Abdelaziz Bouteflika pour un 5e mandat successif.

Notre rédacteur en chef continuera à jouer son rôle de journaliste en apportant des informations sourcées, des analyses appuyées par des faits concrets et des décryptages qui permettent aux algériens et algériennes de démêler le vrai du faux dans ce contexte politique si délicat pour notre pays. Un contexte marqué par la propagation dangereuse des Fake News et des campagnes de manipulation de l’opinion publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE