Face aux rassemblements et manifestations qui se multiplient à travers le pays contre le 5e mandat, Abdelmalek Sellal conserve son calme et se montre flegmatique. Mieux encore, il a ordonné à ses équipes qui oeuvrent pour la défense du 5e mandat de ne pas « se laisser aller à des polémiques qui ne servent ni le pays ni notre candidat ». 

« Notre éducation ne nous permet pas de baisser le niveau », a répondu Sellal depuis l’hôtel El Riadh de Sidi Fredj où il a installé ses directeurs de campagne au niveau des 48 wilayas du pays.

« Les représentants de notre candidat doivent être irréprochables », a-t-il insisté en affirmant que les partisans du 5e mandat doivent « mener cette campagne avec sincérité, moralité et respect des lois de l’Etat algérien ». Sellal n’a donc pas peur de la contestation actuelle qui se propage à travers le pays. Au contraire, il a fait part de son « optimisme » malgré la sensibilité de la conjoncture. « Nous sommes optimistes, car nous savons que vous serez à la hauteur. Le pays traverse une conjoncture historique difficile, mais qui demeure entre nos mains », conclut enfin l’ex-Premier-ministre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE