Les manifestations anti-5e mandat qui ont éclaté à Kherrata, dans la wilaya de Béjaïa, ont fourni une véritable leçon de démocratie à toute l’Algérie. Des manifestations pacifiques, sans aucun débordement, à travers lesquelles les jeunes algériens ont manifesté leur rejet du statu-quo.  Le trio Abdou Semmar, Hichem Aboud et Merouane Boudiab ont analysé les dessous et raisons de cette importante mobilisation populaire contre le 5e mandat. Sans oublier les horizons que peuvent offrir à l’Algérie ces rassemblements organisés dans plusieurs villes du pays.  Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algérie Part, n’a pas manqué enfin de souligner la nécessité absolue de « libérer » l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) du joug d’Abdelmadjid Sidi Saïd, l’éternel secrétaire général de cette centrale syndicale vidée entièrement de son substance et rongée par la corruption. Aujourd’hui, l’UGTA est entièrement instrumentalisée politiquement pour défendre les intérêts du régime et ses décisions arbitraires. Un véritable scandale qui doit être résolu pour le bien des travailleurs algériens.  Débat et des analyses à ne pas manquer sur : 

LAISSER UN COMMENTAIRE