Au moment où plusieurs rassemblements sont organisés à travers plusieurs villes du pays, Abdelmalek Sellal, le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika, est sorti de son silence pour répondre aux critiques des adversaires du 5e mandat. Et Sellal n’a pas manqué naturellement de parler de l’état de santé de Bouteflika. 

« Je l’ai déjà dit et je le confirme. Certains disent que le président, ces dernières années, était malade et que peut-être il ne suivait pas affaires du pays. Mais la réalité des chiffres est là. Les quatre dernières années, les indicateurs étaient meilleurs que les cinq années qui les avaient précédaient. C’est la preuve que le président a ses hommes, des hommes forts », a-t-il ainsi dit lors d’une rencontre avec les agriculteurs au siège de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA).

D’après Sellal, l’Algérie « ne vit pas une crise sévère, contrairement à ce que prétendent certains ». L’ancien Premier-ministre s’est montré rassurant concernant le futur proche et promet des changements importants dans le pays grâce aux réformes voulues par « la Conférence nationale qui se tiendra immédiatement après l’élection si le président est réélu », a-t-il encore assuré.

« Ce sera une Conférence nationale consensuelle à laquelle tout le monde participera. On sortira avec une stratégie nouvelle pour parachever l’édification de l’Algérie. On ne peut pas dire que ce n’est pas là une proposition démocratique », a promis enfin Sellal.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE