Dans la gazette des élections présidentielles, l’émission atypique diffusée sur Amel TV avec la participation de l’équipe d’Algérie Part, Hichem Aboud a répondu à Ali Benflis qui avait démenti violemment l’une des révélations faites sur ce plateau animé par Merouane Boudiab en présence de notre rédacteur en chef, Abdou Semmar. 

En effet, Ali Benflis a nié catégoriquement avoir pris attache avec Saïd Bouteflika pour lui proposer une feuille de route et un « parrainage » en prévision du scrutin présidentiel du 18 avril prochain. Mohamed Adimi, porte-parole de Talaie El-Houriat, le parti d’Ali Benflis a adressé un sévère démenti à la rédaction d’Algérie Part et la direction d’Amel TV. Cependant, Hichem Aboud insiste et persiste. Mieux encore, il a lancé un défi à Ali Benflis : « C’est votre fille qui a écrit une lettre à Saïd Bouteflika et je dispose de toutes les preuves qui démontrent mes dires », a affirmé Hichem Aboud sur le plateau de l’émission spéciale dédiée aux élections présidentielles algériennes. Le patron d’Amel TV est allé jusqu’à inviter officiellement Ali Benflis à participer à « un face à face » sur le plateau de l’émission phare du moment en Algérie.

De son côté, Abdou Semmar est revenu sur le dernier discours d’Ahmed Gaïd Salah, le chef d’Etat-Major de l’ANP et vice-ministre de la Défense Nationale. Il a déploré la tournure violente de ses propos et les menaces qu’il colporte à l’encontre de l’opposition algérienne. Au moment où les Algériens ont besoin d’être rassurés, Ahmed Gaïd Salah se présente comme un va-t-en-guerre qui ne maîtrise pas ses nerfs. Dangereux et inquiétant. Débat et des analyses à suivre sur :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE