La Présidence de la République a donné « carte blanche » à Abdelkader Kara Bouhadba pour réorganiser la Direction générale de Sûreté Nationale (DGSN) et restituer à la police algérienne ses lettres de noblesse, a-t-on appris auprès de sources sûres. Le palais d’El-Mouradia a demandé à Abdelkader Kara Bouhadba de revoir les promotions des officiers dans les rangs de la DGSN et d’établir un nouveau plan de fonctionnement pour améliorer l’efficacité des interventions des policiers sur le terrain. 

Pour ce faire, d’importantes prérogatives ont été données à Abdelkader Kara Bouhadba considéré comme un « enfant de la boite » qui connaît très bien les rouages de la police algérienne. Parmi les autres missions assignées au nouveau patron de la DGSN, il s’agit de de renforcer les capacités des renseignements généraux (RG) dont les agents et officiers sont appelés à revoir leurs « vieilles méthodes » pour se moderniser et relever les nouveaux défis imposés par la situation sécuritaire de notre pays.

Abdelkader Kara Bouhadba doit faire des « RG » un véritable corps bien structuré qui peut concurrencer les autres brigades de recherches des autres services de sécurité. Pour rappel, la nomination d’Abdelkader Kara Bouhadba à la tête de la DGSN a été annoncé mercredi dans un communiqué du ministère de l’Intérieur, des collectivités locales, et de l’aménagement du territoire.  « Conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution, Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a procédé à la nomination de monsieur Bouhadba Abdelkader Kara, en qualité de Directeur général de la sûreté nationale, en remplacement de monsieur Lahbiri Lakhdar, appelé à exercer d’autres fonctions », a précisé la même source.

Abdelkader Kara Bouhadba avait occupé le poste de Directeur de l’enseignement et des écoles de la DGSN. En 2012, il avait été nommé Directeur de la Police judiciaire de la DGSN. En 2016, le contrôleur de police Abdelkader Kara Bouhadba avait été mis à la retraite. Il n’a plus jamais retrouvé la DGSN jusqu’à mercredi 13 février avec sa nomination à la tête du corps sécuritaire qu’il a servi durant des décennies.

LAISSER UN COMMENTAIRE