Toutes les rédactions des journaux nationaux reconnaissent que le chauffeur accusé dans l’affaire de “Kamel El bouchée” n’était pas le chauffeur personnel de  l’ancien DG de la police nationale, mais juste un chauffeur de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Pourtant, durant des mois, des n’ont pas cessé de répéter que l’accusé était un proche du général et de sa famille.

Hélas certains confrères continuent d’attirer leurs lecteurs avec des titres impliquant le nom d’Abdelghani HAMEL tout en le disculpant dans la continuité, une manière d’ échapper à la diffamation. Malheureusement, le citoyen lambda, se contentant de lire que les titres, reste convaincu que le chauffeur en question est bien un proche de Hamel.

Cette “technique journalistique“, si on peut l’appeler ainsi, est-elle une manœuvre pour souiller le nom d’Abdelghani HAMEL avec cette troublante affaire ?  Un homme très fidèle au Président Bouteflika et qui continue à l’être même après son départ de la DGSN. Un homme qui respecte le droit de réserve, un homme qui n’ a jamais exprimé un souhait personnel et répétait toujours à ses interlocuteurs qu’il est au service de la nation tout en étant fier d’ accomplir la mission qui lui attribue le Président de la République. Son seul souci est de mener sa mission avec dévouement et intégrité .

Être touché dans son amour propre et dans sa propre famille n’ a pas ébranlé la conviction de cet  homme ni sa confiance accordée au Président de la République. Ce fils de l’institution militaire depuis son jeune âge reste à la disponibilité de la nation et malgré toutes les attaques subies depuis des mois, Abdelghani Hamel répond toujours qu’il n’a de problème avec personnes et qu’il pardonne à ceux, ou celles, qui l’accusent à tort.

Par Mohamed Khadir depuis Genève 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE